Retrouvez toutes nos actualités

Paris et la proche banlieue : évolution du marché immobilier post-covid

La crise sanitaire liée à l’épidémie de la Covid-19 n’est pas sans conséquence sur le marché de l’immobilier en Île-de-France. Sur la demande bien sûr, et donc sur les prix, avec des situations contrastées entre Paris (où les prix de l’immobilier ont chuté de 1,5 % en 2021) et la banlieue (5,3 % d’augmentation). Pourquoi un tel engouement venant des franciliens pour la banlieue ? Quels impacts et pour combien de temps ? On fait le point.

Les confinements qui font fuir les Français de la capitale

Lors du premier confinement en mars 2020, un grand nombre de Français se sont retrouvés enfermés dans leurs appartements parisiens. Certains ont pu se réfugier loin de la ville et profiter des vertus d’un logement plus ouvert sur l’extérieur. Mais pour d’autres, l’envie de s'orienter vers des logements plus spacieux avec des espaces extérieurs s’est fait largement ressentir.

Les critères de recherche des acheteurs ont ainsi beaucoup changé depuis le début de la pandémie, ce qui a considérablement perturbé l’évolution du marché immobilier.

Les banlieues proches sont maintenant aussi cotées (voire plus cotées) que la capitale parisienne. Une grande partie des familles souhaitent un jardin et plus d’espace pour leurs enfants. À cette envie d’appartements ou de maisons ouverts sur l’extérieur s’ajoute le besoin fréquent d’un logement plus grand, pour disposer d’une pièce supplémentaire, transformable en bureau.

Autant de critères qui font que les franciliens se sont grandement tournés vers le périurbain plutôt que Paris.

Baisse des prix à Paris, hausse en banlieue proche

Paris est connue pour être l’une des villes les plus chères du monde en termes d’immobilier. Les prix y sont historiquement toujours en quasi-constante augmentation. Pourtant, en 2021, on a pu constater une baisse de 1,5 % des prix de ventes moyens sur la capitale : un événement que personne n’aurait imaginé il y a quelques mois encore.

Cette baisse est d’autant plus marquante qu’elle est circonscrite à Paris : les prix augmentent quasiment partout en Île-de-France. Entre le mois de mars 2020 et août 2021, la grande banlieue parisienne a vu ses prix augmenter de 8,3 %, tandis que la proche banlieue a augmenté de 5,3 %.

Cela est dû à une hausse de l’offre nous l’avons vu, couplée à un manque de biens à vendre, en particulier les maisons avec jardin, qui sont les plus recherchées désormais.

Baisse durable des prix à Paris ?

Depuis mars 2020, le prix au mètre carré à Paris est en baisse (même si cette baisse s’est arrêtée depuis janvier 2022). De ce fait, beaucoup d’acquéreurs trouvent la période actuelle propice à un investissement dans la capitale.

Toutefois, il est encore trop tôt pour déterminer si cette baisse sera durable et si elle marque le début d’un retournement de marché. L’avenir de l’immobilier parisien dépendra de nombreux critères économiques sur lesquels il est compliqué aujourd’hui d’avoir de la visibilité.

Dans ces périodes incertaines, un accompagnement par des professionnels de l’immobilier est d’autant plus pertinent. Chez Bossé & Mona, nous avons plus de 15 ans d’expérience du marché immobilier parisien. Nous mettrons cette expertise à votre service pour tous vos projets : contactez-nous !

Partager cette actu